Seven Basic Quality tools documents


Definition of Quality Management -- it is a method for ensuring that all the activities necessary to design, develop and implement a product or service are effective and efficient with respect to the system and its performance. It is also a principle set by the company to endure the continuous advocacy of quality services and products, or the further improvement of it.





Welcome to QT-charts knowledge base section. Hopefully you will find some of them useful in your work.
(Read articles below to learn more.)

Poka Yoke Tutorial

texte original sur http://www.freequality.org

Poka Yoke (poh-KAH yoh-kay) est un terme japonais pourerreur d'√©preuvage. Shigeo Shingo, ing√©nieur industriel de Toyota, a appliqu√© cetteterme, aussi connu sous le nom de fail-safe, √† l'industrie manufacturi√®re. Shingo motiv√©que les d√©fauts se produisent √† la suite de travailleurs des erreurs. Afin d'√©viter les d√©fauts,des m√©canismes doivent √™tre mis en place pour emp√™cher les travailleurs de faire de l'erreur ou l'alertetravailleur en cas d'erreur. Si l'erreur peut √™tre reconnu au moment de l'accident,d√©fauts peuvent √™tre √©vit√©s (Grout et Downs). En outre, Poka Yoke est souvent un moyen facile,faible co√Ľt de l'am√©lioration de la m√©thode r√©p√©titive, banale processus, qui ont une forte pr√©valenced'erreur. Par cons√©quent, les gestionnaires devraient d√©fi d'identifier eux-m√™mes et de mettre en ¬úuvrepoka culasses pour √©viter les erreurs et, par cons√©quent, de pr√©venir les d√©fauts (Henricks, 1996).

Comme indiqu√© par Shingo, culasses peut pokasoit √™tre des avertissements de risques d'erreurs ou de contr√īle de pr√©venir les erreurs. Avertissementssimplement signaler une erreur se produit alors que les contr√īles de pr√©venir de nouveaux progr√®sjusqu'√† ce que le probl√®me est abord√© (Chase et Stewart, 1994). Stop et examiner toutes lesle poka culasses dans votre vie quotidienne ou de l'emploi. Un avertissement poka joug quepourrait venir √† l'esprit est le bip continu ou clignotant lorsque votrebancaire est √©ject√© de la machine ATM, apr√®s une transaction. Il s'agit d'un m√©canismeafin de pr√©venir le client de quitter la carte dans la machine. Toujours essayer de mettreun tour de cheville dans un trou carr√©? Ce concept est un joug poka appliqu√©es aux soins m√©dicauxgaz. r√©gulateurs qui se fixent aux r√©servoirs de gaz ont une configuration en fonctionle type de gaz est-il destin√© √† g√©rer. Ainsi, une ligne d'oxyg√®ne ne peut pas √™treplac√© sur un autre r√©servoir, comme un air comprim√© ou d'un r√©servoir de dioxyde de carbone.Un autre exemple mai un travail de montage qui a une trousse contenant tous lesvis, √©crous et boulons pour que l'on produit, plut√īt que de se procurer les articles deun emplacement central. Si les pi√®ces sont laiss√©s dans la trousse, l'assembleur est alert√©√† l'erreur et peut r√©soudre le probl√®me au moment de l'assemblage. Ces exemplesont un th√®me commun. Ce sont des processus qui sont r√©p√©titifs, banals etune pr√©valence √©lev√©e de l'erreur. Souvent, l'application simple poka culasses sont peu co√Ľteux et peut facilement se traduire par une diminution des d√©fauts.

Bien que les efforts se sont concentr√©s Shingossur l'industrie manufacturi√®re, le joug poka concept peut avoir encore plus de m√©rite √†le secteur des services. Dans ces deux domaines, le client est le pilier. Toutefois, dans lesecteur de services, il devient un d√©fi √† la place une mesure statistique de lales aspects immat√©riels de service √† la client√®le (Foster, 2001). En cons√©quence, poka culassespourrait avoir un grand impact dans l'industrie des services, car ils ne parviennent pas lieu s√Ľrmesures sur les processus qui peuvent faire une diff√©rence dans le maintien d'une relationavec le client. Ils ont seulement besoin d'un bon ou un mauvais placement de la valeur sur le processus.En cons√©quence, ces mesures sont faciles √† appliquer au processus de service immat√©riel(Chase and Stewart, 1994). En outre, les industries de services doivent identifier les m√©canismesqui √©tablissent une relation client ou le client de pr√©venir l'utilisation abusive de leursproduit. Par exemple, au point de vente, certains d√©taillants ont besoin d'entr√©e de lacouleur des yeux des clients avant l'entr√©e des donn√©es de ventes. Eye contact fixeune relation entre le client et le vendeur (Henricks, 1996). Lorsqueimpliquant le client, un cabinet traite √©galement des questions de responsabilit√© de l'utilisation abusive de produitspar le client. Ils doivent appliquer poka culasses au produit afin de pr√©venir la client√®lemauvaise utilisation. Un exemple qui me vient √† l'esprit mai est la fermeture automatique sur la barre d'une tondeuse √† gazon poign√©e (Chase et Stewart, 1994).

Front office activitities sont un √©l√©ment essentiel √† la mise en place poka culassesdans l'industrie des services. Dans une organisation de services, activit√©s de back-offices'apparente √† poka joug des principes dans l'industrie manufacturi√®re. C'est, en appliquant les mises en garde ou le contr√īleles activit√©s des travailleurs. Front office poka culasses doivent avoir plus de raffinement.Les erreurs doivent √™tre identifi√©es par l'une des erreurs de serveur ou le client des erreurs. En annexe1 pi√®ces, d'erreurs du serveur sont class√©s comme erreur de la t√Ęche, le traitement, oules aspects mat√©riels du service. consid√©rant que, la client√®le des erreurs sont class√©es dans lala pr√©paration de la rencontre, la rencontre, et la r√©solution de la rencontre.Chacun de ces domaines doivent √™tre isol√©s afin d'identifier tout risque d'erreur, que ce soitpar le serveur ou le client. Par cons√©quent, un organisme de service permet d'identifierles processus qui ont une pr√©valence √©lev√©e de l'erreur et appliquer des poka culasses en tant que de besoin (Chase and Stewart, 1994).

Une approche syst√©matique de l'application de poka culasses entra√ģnera succ√®s.Tout d'abord, un plan de ce processus devrait √™tre achev√© d'identifier les domaines o√Ļerreurs se produisent. Poka culasses mai-√™tre d√©j√† en place et de mai ont besoin d'√™tre am√©lior√©escomme ils sont identifi√©s. Gardez √† l'esprit que l'ensemble du processus doit √™tre examin√©.Cela comprend l'interaction et le suivi de la client√®le. De l√†, des erreursdans le processus doivent √™tre identifi√©s. Comme d√©crit pr√©c√©demment, dans le secteur des services,ces erreurs sont soit serveur ou client d'erreurs. Une fois l'erreur est isol√©e,efforts de cr√©ation peut √™tre canalis√©e vers d'attribuer un avertissement ou de contr√īle poka culasses√† la situation. L√† encore, l'objectif est d'√©viter des erreurs dans le processus et donc√©liminer les d√©fauts dans le produit. L'accent ne devrait pas √™tre sur l'individu, maisplut√īt sur le processus. Parce que ces processus impliquent souvent r√©p√©titives des proc√©dures,il est √©vident que pour obtenir les suggestions des personnes qui, sans cesseimpliqu√©s dans le processus. Souvent, ces personnes ont des solutions simples, carils travaillent avec le processus de journ√©e (Henricks, 1996). unique, simpleexemple vient de la LHotel Louis XIV au Qu√©bec. Les salles de bains dans l'h√ītel√©t√© configur√© de telle sorte que deux chambres partagent la m√™me salle de bains. Un probl√®me est survenuquand une personne a utilis√© la salle de bains, les portes verrouill√©es, et a n√©glig√© de d√©verrouiller les deuxportes lors de leur sortie. Ainsi, la personne dans l'autre chambre √©tait en lock-out dela salle de bain. Une solution simple, ils travaillent a √©t√© de supprimer les serrures classiquessur la porte et le lieu d'une sangle sur chaque porte. Lorsque la salle de bain √©tait en cours d'utilisation, lasangles sont accroch√©s pour verrouiller la porte. Pour que le patron de la sortie,ils auraient √† d√©tacher les sangles (Chase and Stewart, 1994). C'est une solution simple √† un processus r√©p√©titif.

Poka Yoke est un terme pour √©viter les erreurs. Cette technique, initialementpr√©conis√©e par Shigeo Shingo, a la fois la validit√© de la fabrication et de service. Pard√©tecter les erreurs dans le processus, les d√©fauts peuvent √™tre √©limin√©s dans le produit. Souvent,fois, poka culasses sont les plus efficaces dans les t√Ęches r√©p√©titives, o√Ļ la m√©moire et l'attentionau d√©tail est crucial. √Ä leur tour, ces t√Ęches sont tr√®s r√©pandus √† des erreurs. Placementpoka de culasses de ces t√Ęches sont g√©n√©ralement peu co√Ľteux et r√©sultats mesurablesdes √©conomies en r√©duisant les d√©fauts. En utilisant une approche syst√©matique, un gestionnaire peut identifierles zones o√Ļ poka culasses peuvent b√©n√©ficier. cr√©atif de r√©solution de probl√®mes peuvent √™tre obtenues √† partir deceux qui sont impliqu√©s dans le processus de concevoir un unique poka joug, ce qui aboutit √† des produitsavec z√©ro d√©faut. Pour mieux conna√ģtre le concept poka joug des r√©f√©rences suppl√©mentaires peuvent √™tre situ√©s √† www.mistakeproofing.com.

Annexe 1

Poka Jougs Server

Exemples d'erreurs :

style = 'position: absolute; z-index: 3; left: 0px; margin-left: 155px; margin-top: 4px; width: 74px; height: 26px ">

cellpadding=0

Task

incorrecte de travail

pas demandé de travail

Travaux réalisés dans le mauvais ordre < / span>

Travaux réalisés trop lentement

cellpadding=0

de traitement

Le d√©faut de reconna√ģtre le client

fait de ne pas écouter le client

Le fait de ne pas réagir de façon appropriée à le client

style = 'position: absolute; z-index: 11; left: 0px; margin-left: 155px; margin-top: 6px; width: 74px; height: 26px "> défaut de nettoyer les installations

cellpadding=0

biens meubles corporels

Le défaut de fournir des uniformes propres

√©checpour contr√īler le bruit, les odeurs, la lumi√®re et la temp√©rature

défaut de relire les documents

Exemples d'erreurs :

Préparation

L'absence de matériels disponibles < / span>

Le fait de ne pas comprendre leur r√īle dans la transaction

Le fait de ne pas s'engager dans le service

style = 'position: absolute; z-index: 21; left: 0px; margin-left: 155px; margin-top: 7PX; width: 74px; height: 26px "> Le fait de ne pas se rappeler les étapes de processus de service

rencontre

absence de système de suivi des flux

Le fait de ne pas préciser les désirs

L'omission de suivre les instructions

absence de signal service échecs

Résolution

fait de ne pas tirer parti de l'expérience

Le fait de ne pas ajuster les attentes

fait de ne pas exécuter après rencontre actions

(Chase and Stewart, 1994)

Références

Chase, RB et Stewart, DM Make Your Service Fail-safe. Sloan Management Review, Printemps 1994 (Volume 35, Number 3), 35.



A propos de nous:

La qualitť graphique des gťnťrateurs en ligne
Sept outils de base de qualitť en ligne gratuitement







Join us on facebook, leave your comments